::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 12 octobre 2007 Numéro 339
Aujourd'hui en veille
Affaire Claudio Castagnetta
Problèmes de santé mentale et violence
Investissement du Gouvernement du Canada pour améliorer les services de Via rail
Retour au Canada des athlètes des Jeux Olympiques spéciaux
Utilisation d'internet chez les personnes ayant des incapacités aux États-Unis
Décision de la Cour suprême des États-Unis concernant les services aux élèves ayant des incapacités dans les écoles privés
Vivre avec des incapacités dans la Bande de Gaza
Pour bien fonctionner le Ritalin ne suffit pas
La directrice générale de la Société d’autisme des Laurentides conférencière invitée du Club Kiwanis
Nathalie ne veut pas aller vivre en institution
L’école Victor-Doré possède maintenant son parc-école
Une nouvelle ressource de répit-dépannage pour les personnes ayant une déficience intellectuelle


Une nouvelle ressource de répit-dépannage pour les personnes ayant une déficience intellectuelle
»» retour en haut

Paru le samedi 6 octobre 2007 sur La Voix populaire

100 000$ pour une nouvelle résidence de répit-dépannage
par Carolyne Marengo

Yvon Lamarre, Lise Hébert et la ministre des Finances et députée de Marguerite-Bourgeoys, Monique Jérôme-Forget. 100 000$ pour une nouvelle résidence de répit-dépannage
Le 28 septembre dernier, la fondation Yvon Lamarre a reçu une aide financière de 100 000$ de la Fondation québécoise de la déficience intellectuelle (FQDI) pour une résidence de répit-dépannage récemment implantée à LaSalle. La ministre des finances et députée de Marguerite-Bourgeoys, Mme Monique Jérôme-Forget était présente à l’événement.
Implantée en juillet dernier, la maison de répit-dépannage située au 470, 90e Avenue à LaSalle, est la troisième ayant cette fonction dans le secteur. «J’ai vécu dans le sud-ouest et j’ai réalisé qu’on avait besoin de beaucoup de services !», déclare Yvon Lamarre, originaire de Ville-Émard et président de la fondation éponyme.

Le don de 100 000$ remis par la FQDI servira entre autres à payer les aménagements spécialisés de cette demeure : rampes, barres d’appui, bains, douches, ascenseurs. «20% des résidants sont des handicapés physiques en plus d’être des déficients intellectuels. Ils ont de la difficulté à se déplacer», explique M. Lamarre.

Les maisons de répit-dépannage permettent aux aidants naturels de prendre un temps d’arrêt pour une durée allant jusqu’à six mois. «Il y a des familles qui sont désemparées et qui n’en peuvent plus. C’est exigeant de s’occuper d’une personne aux prises avec une déficience ou un trouble envahissant du développement», déclare Yvon Lamarre. Les handicapés bénéficient alors de l’aide et de la vigilance d’un personnel, dont les services sont assurés par le centre de réadaptation Lisette-Dupras de Montréal.

La ministre des Finances Mme Monique Jérôme-Forget a par ailleurs souligné, lors de l’événement, l’importance «d’encourager et de supporter les chercheurs spécialisés dans le domaine de la déficience intellectuelle» afin qu’ils puissent «contribuer eux aussi à offrir à cette clientèle une meilleure qualité de vie.»

Environ 230 000 personnes ont une déficience intellectuelle dans la province et 3 379 sont aux prises avec un trouble envahissant du développement. D’entre elles, 23 814 reçoivent des services.

En 1983, ayant un fils aux prises avec une déficience intellectuelle, Yvon Lamarre a décidé de faire bouger les choses à sa façon. «Je me suis dit que si je ne pouvais pas avoir de services, j’allais les créer moi-même. J’ai commencé par construire une résidence.» Sa fondation en gère aujourd’hui 36. Seize d’entre elles prennent place dans le sud-ouest de l’île de Montréal.
Souper-bénéfice
«Ces maisons-là ne s’autofinancent pas, il faut y mettre de l’argent», signale par ailleurs M. Lamarre. Sa fondation organise ainsi quatre événements majeurs durant l’année et une campagne de souscription pour amasser des fonds.
Un souper-bénéfice se tiendra le 21 novembre prochain au restaurant Bella Vista (7777, boulevard Newman) à LaSalle. Pour plus d’informations, veuillez téléphoner au 514-364-2282.


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2019 l'inclusif