::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 12 octobre 2007 Numéro 339
Aujourd'hui en veille
Affaire Claudio Castagnetta
Problèmes de santé mentale et violence
Investissement du Gouvernement du Canada pour améliorer les services de Via rail
Retour au Canada des athlètes des Jeux Olympiques spéciaux
Utilisation d'internet chez les personnes ayant des incapacités aux États-Unis
Décision de la Cour suprême des États-Unis concernant les services aux élèves ayant des incapacités dans les écoles privés
Vivre avec des incapacités dans la Bande de Gaza
Pour bien fonctionner le Ritalin ne suffit pas
La directrice générale de la Société d’autisme des Laurentides conférencière invitée du Club Kiwanis
Nathalie ne veut pas aller vivre en institution
L’école Victor-Doré possède maintenant son parc-école
Une nouvelle ressource de répit-dépannage pour les personnes ayant une déficience intellectuelle


Problèmes de santé mentale et violence
»» retour en haut

Paru le vendredi 12 octobre 2007 sur SRC.CA/Mauricie

Quand la maladie fait commettre l'irréparable
Mise à jour le mardi 9 octobre 2007, 17 h 09 .

La maladie mentale peut pousser certaines personnes à commettre l'irréparable. Selon l'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, 10 % des homicides au Québec sont commis par une personne atteinte de schizophrénie et 20 % par des malades psychiatrisés.

Le président de l'association, Pierre-Hugues Boisvenu, demande au gouvernement d'offrir un meilleur soutien aux personnes malades. « On attend que les gens assassinent leurs proches pour leur prodiguer les soins adéquats », affirme-t-il.

Quoiqu'il en soit, le ministère de la Santé souhaite diminuer les préjugés à l'égard des personnes atteintes d'un problème de santé mentale. Une campagne de sensibilisation, qui porte plus spécifiquement sur la dépression, est d'ailleurs en cours.

Selon le ministère, seulement 10 % des malades psychiatrisés sont considérés comme dangereux.


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2019 l'inclusif