::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Vendredi 12 octobre 2007 Numéro 339
Aujourd'hui en veille
Affaire Claudio Castagnetta
Problèmes de santé mentale et violence
Investissement du Gouvernement du Canada pour améliorer les services de Via rail
Retour au Canada des athlètes des Jeux Olympiques spéciaux
Utilisation d'internet chez les personnes ayant des incapacités aux États-Unis
Décision de la Cour suprême des États-Unis concernant les services aux élèves ayant des incapacités dans les écoles privés
Vivre avec des incapacités dans la Bande de Gaza
Pour bien fonctionner le Ritalin ne suffit pas
La directrice générale de la Société d’autisme des Laurentides conférencière invitée du Club Kiwanis
Nathalie ne veut pas aller vivre en institution
L’école Victor-Doré possède maintenant son parc-école
Une nouvelle ressource de répit-dépannage pour les personnes ayant une déficience intellectuelle


Investissement du Gouvernement du Canada pour améliorer les services de Via rail
»» retour en haut

Paru le jeudi 11 octobre 2007 sur SRC.CA/Québec

Ottawa remet Via sur ses rails
Mise à jour le jeudi 11 octobre 2007, 17 h 00 .

Le gouvernement Harper semble décidé à combler le manque de financement chronique qui affecte depuis des années Via Rail en entrouvrant sa bourse.

Le ministre fédéral des Transports, Lawrence Cannon, et son collègue des Finances, Jim Flaherty, ont annoncé jeudi à Toronto, l'octroi de 691,9 millions de dollars sur cinq ans au transporteur ferroviaire national.

Selon M. Flaherty, il s'agit du « plus important programme d'immobilisations de toute l'histoire de VIA Rail. Ce programme permettra de renouveler le parc de VIA Rail, d'améliorer le réseau existant, d'appuyer une économie solide et un environnement plus sain, et d'accroître la sécurité ».

Via, qui a souffert considérablement de l'annulation par le gouvernement libéral de Paul Martin d'un investissement de 700 millions de dollars promis par Jean Chrétien, doit composer avec des équipements vieillissants et une saturation de certaines de ses lignes les plus populaires.


Les conservateurs ont donc décidé de remédier à la sitution en accordant un financement supplémentaire de 691,9 sur cinq ans, à compter d'aujourd'hui.

« Les investissements que nous annonçons aujourd'hui, a déclaré M. Cannon, seront répartis sur une période cinq ans, mais ils se feront sentir bien au-delà de 2013. Ils ciblent l'ensemble du réseau ferroviaire voyageur. Des économies d'énergie, la réduction des émissions et la prestation d'un service de qualité encourageront plus de voyageurs à laisser leur voiture à la maison et à choisir le train. »

Un fonds d'immobilisations de 516 millions de dollars sera attribué sur cinq ans pour améliorer les infrastructures et remettre à neuf du matériel. C'est-à-dire :


renouveler le parc, au moyen de la remise en état des locomotives F40 et des voitures LRC (train léger, rapide et confortable)
apporter des améliorations à l'infrastructure stratégique en vue d'éliminer l'engorgement dans le corridor Québec-Windsor
moderniser les gares


D'autre part, 175,9 millions de dollars sur cinq ans, seront consacrés aux coûts d'exploitation de VIA Rail.

Il s'agit d'un financement supplémentaire pour maintenir le réseau national de VIA jusqu'à ce que le programme d'immobilisations prenne fin, donc un financement qui s'échelonne aussi sur cinq ans. Une fois le matériel remis à neuf, VIA prévoit réduire ses coûts d'entretien et attirer plus de passagers en offrant des services ferroviaires voyageurs plus rapides et plus fréquents dans le corridor Québec-Windsor.

Le financement annuel de VIA Rail était gelé depuis 1998. Via Rail reçoit annuellement 170 millions de dollars du fédéral, une enveloppe qui n'a pas été modifiée depuis des années, et ce, en dépit de l'augmentation considérable du nombre de passagers.

Au cours de la dernière décennie, précise le ministère, « l'inflation a eu une incidence sur le pouvoir d'achat de cette société d'État et sur sa capacité d'entretenir son parc vieillissant de locomotives et de voitures. Une fois le programme d'immobilisations terminé, VIA pourra poursuivre ses activités sans ce financement supplémentaire ».

Via devra aussi dépenser plus de 90 millions de dollars pour se conformer à un jugement récent de la Cour suprême lui ordonnant de modifier certains de ses véhicules pour les rendre accessibles aux voyageurs en fauteuil roulant.


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2019 l'inclusif