::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 8 novembre 2007 Numéro 349
Aujourd'hui en veille
Lancement du cadre de référence sur le soutien communautaire en logement social
Conflit entre la CSST et les physiothérapeutes en pratique privée
Proclamation de la Semaine des aidants naturels
Kéroul termine sa tournée régionale à Montréal
L'attente pour les services de réadaptation en déficience visuelle dans Bas St-Laurent
Les aidants naturels de Rouyn-Noranda crient à l'aide
Installation de feux sonore à Edmonston


Les aidants naturels de Rouyn-Noranda crient à l'aide
»» retour en haut

Paru le mercredi 7 novembre 2007 sur SRC.CA/Abitibi

Besoin de soutien financier
Mise à jour le mercredi 7 novembre 2007, 14 h 31 .

Le Regroupement des aidants naturels de Rouyn-Noranda réclame un meilleur soutien financier de la part du gouvernement du Québec. Selon leur porte-parole, Dominic Turgeon, les crédits d'impôt actuels ne sont pas suffisants.

Le regroupement demande d'abord que les conjoints puissent bénéficier du crédit d'impôt de 1000 $ accordé aux gens qui hébergent un malade chronique, ce qui n'est pas le cas actuellement. « La plupart des aidants naturels sont des conjoints et le crédit d'impôt est alloué à tous sauf les conjoints », indique le président du Regroupement des personnes aidantes de Rouyn-Noranda, André Rioux.

Le deuxième crédit, d'une valeur de 500 $, est accordé aux bénévoles qui ont passé au moins 50 jours avec un malade au cours de la dernière année, donnant ainsi du répit à un aidant naturel. Le regroupement aimerait que ce crédit puisse être utilisé non seulement pour des bénévoles, mais aussi pour permettre aux aidants naturels d'utiliser des services d'aide à coût modique, comme il en existe à Rouyn-Noranda.

André Rioux affirme également qu'il aimerait que le Québec s'inspire de ce qui se fait dans l'État du Vermont, aux États-Unis, où les aidants naturels peuvent recevoir un salaire annuel de 20 000 $. « Que le gouvernement donne un salaire minimum au moins à ceux qui sont obligés de quitter leur travail pour s'occuper d'un aidé. Et également accorder une autre mesure pour la Régie des rentes du Québec », dit M. Rioux.

À l'heure actuelle, au-delà des crédits d'impôt, il n'existe aucune stratégie provinciale pour soutenir les personnes aidantes, et les services offerts par les CLSC varient d'une région à l'autre.


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2019 l'inclusif