::  L'inclusion imagée
::  L'historique
::  La mission
::  Le contenu
::  Un mot sur l'équipe
::  Pour diffuser dans l’Inclusif
::  Contribution volontaire
::  Contactez-nous
L’Inclusif est une infolettre ayant pour mission de rapporter l’actualité touchant à la participation sociale des personnes ayant des incapacités au Québec. Elle est publiée deux à trois fois par semaine.

Son contenu est constitué principalement d’articles et de nouvelles provenant des différents médias du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs.

Recevoir l’Inclusif :

Se désabonner de l’Inclusif :

Rechercher par date :

:: Dernier numéro :: 2016
:: 2015 :: 2014
:: 2013 :: 2012
:: 2011 :: 2010
:: 2009 :: 2008
:: 2007 :: 2006
:: 2005 :: 2004
:: 2003
:: À voir, à faire
:: Documents de l'inclusif

Rechercher un lien :

:: Autres médias sur le handicap
:: Organismes publics
:: Habitudes de vie
:: Milieu associatif
:: Pages persos
 

 
Jeudi 16 avril 2009 Numéro 502
Aujourd'hui en veille
L'AGIDD-SMQ dénonce les ratés de la loi sur l'hospitalisation forcée
Communiqué d'Action autonomie sur la loi sur l'hospitalisation forcée
L'impact économique du travail des aidants naturels
Articles sur les aléas de l'intégration scolaire
Un colloque sur l'accessibilité universelle à Cowansville
L'espoir d'une vie normale malgré une maladie mentale
La directrice générale du Centre de réadaptation de l'Estrie remporte un prix


L'espoir d'une vie normale malgré une maladie mentale
»» retour en haut

Paru le mardi 14 avril 2009 sur Cybresse/La Voix de l'Est

Source :
www.cyberpresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/200904/14/01-846264-lespoir-dune-vie-normale.php  

L'espoir d'une vie normale

Chantal Vallée
La Voix de l'Est

(Cowansville) «C'est important que les gens comprennent qu'une personne avec une maladie mentale peut faire ce qu'elle veut dans la vie à la condition qu'elle travaille plus longtemps. Elle peut mener une «vie normale» avec beaucoup de défis.»
C'est le message d'espoir que Mike Santoro entend livrer le 8 mai prochain à l'occasion de la journée d'activités organisées dans le cadre de la Semaine de la santé mentale à Cowansville sur le thème «On gagne à se reconnaître».

Mike Santoro avait 14 ans lorsque ses comportements bizarres ont commencé à inquiéter son entourage. «Je n'étais pas moi-même. Je pouvais prendre l'autobus pour faire Montréal-Québec sans argent et sans aucune raison», donne-t-il en exemple.
Les huit années suivantes furent éprouvantes. «Personne ne savait de quoi il s'agissait... Je ne sais plus si j'ai été hospitalisé 12 ou 14 fois. J'ai été attaché à un lit. J'étais complètement hors de contrôle. Je n'avais pas d'amis, pas d'emploi. C'était le chaos total», évoque-t-il.

M. Santoro n'aurait jamais pu imaginer à l'époque qu'il parviendrait à mener une vie normale malgré un diagnostic de trouble schizo-affectif. «C'est entre être bipolaire et schizophrène, explique-t-il. J'ai des hauts et des bas et je perds le contact avec la réalité. Si quelqu'un me parle, je ne vais pas comprendre ce qu'il dit ou je vais mal interpréter la situation», explique-t-il.
M. Santoro, qui est porte-parole de la journée thématique, parle de son parcours dans l'espoir d'aider les autres. Il a fait l'objet d'un documentaire intitulé Portrait de l'espoir, se consacre à son site internet www.mikesstory.com qui raconte son histoire et sa victoire... «Je suis marié depuis 11 ans. J'ai une fille de 6 ans formidable. J'ai une maison. Un emploi. Je contribue à la société», dit-il avec beaucoup de fierté.

En plus de ce témoignage, plusieurs activités de détente seront proposées, notamment le yoga - et même le yoga par le rire! -, le tai-chi et la massothérapie. Le lien avec la santé mentale? «Les personnes qui ont des problèmes de santé mentale ont une plus grande fragilité, plus de difficulté à maintenir une stabilité. Le stress est parfois le déclencheur de désorganisation et d'hospitalisation», explique la coordonnatrice du Phare, Nancy Bonneau.

Des oeuvres - de la peinture, du dessin et du vitrail - réalisées par des membres de ce groupe d'entraide seront exposées et vendues au cours de la journée. Francine Tremblay, intervenante psychosociale au CSSS La Pommeraie, prononcera également une conférence sur l'estime de soi.

Tout un choeur!

En soirée, les participants pourront assister à une prestation de la chorale Ces voix oubliées qui sera accompagnée des enfants de l'école primaire Sainte-Thérèse de Cowansville. Cette chorale de Saint-Jean-sur-Richelieu, dont les 13 membres sont atteints de troubles de santé mentale, interpréteront des classiques de la chanson québécoise. «Vous allez tomber en bas de votre chaise tellement c'est beau!», lance son fondateur Serge Vincent.

La création de cette chorale est en soi toute une aventure qui a fait l'objet d'un documentaire de l'Office national du film qui sera d'ailleurs présenté au cours de cette soirée.

Les billets pour participer aux activités qui débuteront à 13h et se poursuivront jusqu'en soirée au Days Inn de Cowansville sont disponibles sur place le jour de l'activité ou auprès des organismes qui font partie du comité organisateur: le Phare, source d'entraide, Entrée chez-soi Brome-Missisquoi, l'Éveil et l'Association des Townshippers.
 


»» retour à liste des articles
 
 
Conception site Web: www. graphigne.com tous droits réservés © 2019 l'inclusif